Choisir une cire végétale, animale ou minérale ?

person Posté par: Daniel Andre list Dans: L'art de parfumer - le blog des bougies parfumées Le: favorite Clics: 9351

Lorsqu’on parle de cire, on pense immédiatement à la cire d’abeille, une substance naturelle que ces insectes créent pour édifier les rayons de leur ruche et déposer leur miel. Il en existe tant d’autres, mais toutes possèdent des propriétés similaires : la plasticité, le point de fusion, la viscosité et l’hydrophobie. On distingue 3 types de cire, qui sont les plus appréciés dans la fabrication des bougies, dont la cire végétale, la cire animale et la cire minérale. À chacune ses bienfaits et ses avantages, mais laquelle choisir ? Nous allons découvrir dans ce qui suit leur secret.

À quoi sert la cire ?

La cire est en fait un corps chimiquement très stable, composé essentiellement d’éthylène glycol et d’acides gras. Ses propriétés varient peu au fil du temps. Il s’agit d’une substance translucide, traditionnellement utilisée comme matière première des bougies. Mais ses rôles ne sont pas limités à cela.

La cire sert également à enrober les plants greffés en horticulture et en arboriculture, afin d’éviter la perte d’eau du greffon avant qu’il s’attache au porte-greffe. Depuis le XVIIe siècle, des artisans ont conçu des santons avec ce produit. Au Moyen-Âge, on a déjà trouvé des ex-voto, des cierges, des statuettes à forme humaine ou animale ainsi que d’autres objets faits en cire.

Depuis plusieurs années, cette substance s’intègre dans différents produits cosmétiques, comme des crèmes, des crayons, des rouges à lèvres, etc. Elle permet d’adoucir, d’épaissir, de lisser la peau en y créant un film de protection qui ralentit la perte d’humidité. C’est un composant qui apporte plus de brillance aux cheveux. La bande de cire est utilisée pour l’épilation.

La cire intervient également dans le domaine alimentaire. Elle sert d’enrobage de certains fromages ou des bonbons, de conservateur de viande. Sans parler de ses actions pour entretenir le bois, le cuir, les planches à neige, les skis, les rollers, les skates, les planches de surf ou encore les cordes d’arc. Pour faire tout cela, cette substance se décline en différentes variétés.

Mais ce qui nous intéresse c’est la fabrication des bougies. La cire joue à cet effet le rôle de combustible. Elle peut être d’origine végétale, animale ou minérale. La qualité du tressage, de la mèche et du rendu en général dépend largement de la qualité de cette matière première et de ses parfums.

Qu’est-ce que la cire végétale ?

La cire végétale est très appréciée dans la conception des bougies. D'ailleurs, les bougies parfumées Daniel Andre sont faites de cire végétale. Celle extraite de soja est un ingrédient de choix pour confectionner à la base des bougies naturelles et parfumées. Elle est garantie sans OGM ni colorant, ni ester cireux. Il s’agit d’une huile végétale hydrogénée.

Cette variété de cire a l’avantage d’être entièrement écologique et biodégradable. Elle ne contient ni pesticides ni herbicides. De plus, son point de fusion est extrêmement bas, ce qui lui fournit une combustion prolongée. Émolliente, la cire végétale de soja convient parfaitement pour les bougies de massage. Néanmoins, elle est vivante, donc plus grasse que les autres types. Il est possible qu’elle laisse des dépôts ou des traces sur les verres.

La cire végétale de soja est de couleur blanche laiteuse, ce qui vous offre un large choix pour la teinte des bougies. Elle fait face actuellement à un tel engouement du public, pour s’éloigner des produits d’origine pétrolière, tels que la paraffine.

Qu’est-ce qu’une cire animale ?

La cire animale est issue généralement des abeilles. Elle est extraite de la ruche après avoir récolté les miels. Pour ce faire, il est nécessaire d’ouvrir les alvéoles recouvrant les douceurs avec un couteau spécifique. La couche, dénommée opercule, sera par la suite placée en centrifugeuse pour séparer la cire et le miel. Une chaudière permet d’éliminer les impuretés afin d’extraire le produit final de cire animale de haute qualité.

C’est la première matière qui a remplacé le suif dans l’élaboration des bougies. Cet ancien composant n’est pas très apprécié du fait qu’il diffuse de mauvaises odeurs, une épaisse fumée noire et fournit un mauvais éclairage.

À l’époque, la cire d’abeille coûte très cher et ce privilège est réservé uniquement aux nobles et au clergé. Elle se caractérise aussi par son odeur agréable et l’absence de saleté. De plus, elle éclaire bien. De nos jours, cette variété est largement utilisée dans la fabrication de bougie moulée.

Qu’est-ce que la cire minérale ?

La cire minérale peut être la paraffine ou les microcristallines. Découvert au début des années 1800, la paraffine est issue de la pétrochimie. C’est un dérivé du pétrole, qui est à la fois incolore, inodore et peu coûteux. Facile d’utilisation et très disponible, cette variété est largement utilisée dans la confection des bougies vendues à travers le monde. Elle est d’ailleurs la plus répandue dans ce domaine. Malheureusement, son caractère non renouvelable provoque un véritable souci sur l’environnement.

Quant aux microcristallines, elles s’utilisent principalement comme additif ou dans des situations spécifiques. On les remarque parfois dans des formules spécialisées, pour réaliser des effets spéciaux. Tel est le cas du look marbré, craquelé ou floconneux de certaines bougies.

Mots clés: Cire végétale

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • S'inscrire

Nouveau compte

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous ou réinitialiser le mot de passe